< retour accueil
sommaire > teinture

Fiche N°45 :
La teinture de la laine
Peinture sur laine - RAYURES
en anglais : space-dyeing

teint tinctorial tinctorial laine fil à tricoter

Matériel :
- fibres sous forme de mèche ou de fil
- teintures pour laine ici : Landscapes
- 1 pinceau à bout cylindrique et plat par couleur
- et l'ensemble du matériel préconisé dans la fiche matériel accessible en cliquant ici

 

teindre la laine
 

Ce cours de teinture ici appliqué à de la mèche de mérinos blanc naturel cardée et peignée. Il peut également être réalisé avec du fil filé main ou du commerce à condition qu'il soit 100% naturel et constitué de fibres protéinées (animales, soja...). Les fibres végétales (coton, lin, etc.) ne prendront que très peu la couleur.

 

1

Faites couler de l'eau très chaude dans une cuvette. Si la laine n'est pas propre vous pouvez ajouter du liquide vaisselle.

2

Si nécessaire, inspectez votre mèche pour en retirer les éventuelles graines ou brindilles.

 

3

Placez votre mèche ou votre écheveau dans la cuvette lorsque l'eau est coulée. Ne jamais placer les fibres sous l'eau courante, elles risqueraient de feutrer.

4

Si vous avez le temps, laissez la laine s'imbiber toute seule. Sinon, appuyez délicatement dessus pour faire sortir l'air.
                           

5

Laissez tremper minimum 20 minutes. Si vous avez mis du liquide vaisselle, rincez la laine dans un ou deux bains supplémentaires.

6

Pendant que la laine trempe, préparez vos couleurs.
Pour créer une couleur vous pouvez mélanger les poudres, mettre plus ou moins d'eau, plus ou moins de poudre.
                           

7

Ajouter de l'eau très chaude. Si l'eau du robinet ne l'est pas assez faites bouillir de l'eau.

8

Tournez jusqu'à ce que la poudre se dissolve.
                           

9

Pour trouver la bonne couleur, il vous faut en évaluer l'effet une fois sur les fibres. Le meilleur moyen est tester en déposant quelques gouttes sur un papier absorbant, buvard ou filtre à café.

10

Faites vos arrangements de couleurs sachant qu'elles ne seront pas exactement les mêmes puisque le papier est en fibres végétales et non protéinées. Mais c'est une très bonne indication.
                           

11

Sortez la laine et pressez la fermement sans frotter ou manipuler les fibres pour ne pas les feutrer.
La laine doit être très bien essorée sinon la couleur va se "promener" et se mélanger... Ceci est d'autant plus vrai dans le cas de la peinture au pinceau, en bandes.

12

Étalez sur votre plan de travail du film alimentaire de la taille de votre écheveau ou de votre mèche pliée en deux.
                           

13

Disposez votre écheveau ou votre mèche pliée en 2 ou 3 ou plus. Laissez au minimum 5 cm de film tout autour.

14

Délicatement, écartez les fibres de votre mèche
                           

15

La mèche doit être totalement aplatie. Si vous utilisez des fils ils doivent être bien étalés.

16

Commencez un peindre à l'extrémité gauche (en vert ici), une bande faisant la moitié de la taille des bandes que vous souhaitez réaliser (le bout est replié).
Ensuite placez un outil droit comme une règle en plastique ou un manche de louche, démarrez votre 2e couleur à 2 cm de la 1ere couleur. Tamponnez avec le pinceau à bout plat, délicatement, sans feutrer la laine, sans faire de projection de gouttes. Amenez la teinture de droite vers la gauche en tamponnant.
                           

17

Continuez tout le long de la ligne. Si votre mèche est bien essorée, le teinture ne devrait pas baver. Attention également de ne pas mettre trop de teinture, les fibres doivent être tout juste imbibées mais pas détrempées sinon le mal que vous vous donnez à faire les bandes ne sert à rien, les couleurs vont s'entremêler...

18

Essuyez votre manche, ou règle à chaque changement de couleur. Cet outil n'est pas obligatoire, il peut vous permettre de faire des bandes parallèles et bien droites, il peut protéger les "frontières" des projections.
En cas de projection ou de "bavure" n'hésitez pas à essuyer très vite avec du papier absorbant, c'est un très bon effaceur !
                           

19

Continuez ainsi tout du long en tamponnant délicatement.
Laissez reposer au moins 20 minutes. On peut faire sauter cette étape de repos cependant, je vous conseille de prendre ce temps de pause pour que la teinture "s'accroche" bien.

20

Déposez du papier absorbant tout le long de votre écheveau ou mèche.
                           

21

Pressez délicatement.

A cette étape vous pouvez décider d'absorber tout l'excès pour obtenir une couleur légère et subtile, ou bien vous pouvez simplement absorber la teinture qui risquerait de se "promener" pour garder toute l'intensité de la couleur.

22

Ici, j'ai décidé d'absorber beaucoup de teinture pour obtenir un rose et un vert pas trop vifs.
                           

23

Vous pouvez soit :
- 1 : recouvrir l'ensemble d'un film plastique
- 2 : replier en 2 la laine sur elle même (latéralement).
- 3 : rouler latéralement la laine sur elle-même.
Dans les cas 2 et 3, vos bandes doivent être parfaitement droites sinon les couleurs vont se chevaucher. Si vous n'êtes pas sûr, prenez la solution 1.

24

Dans les 3 cas, scellez bien les bords du films plastique, sur les côtés, au début et à la fin.
Prenez soin de bien vider l'air.
                           

25

Roulez votre escargot de laine...

26

...et voilà !!!
                           

27

Placez-le dans un sac zippable. Refermez le sac en y laissant de l'air (la cuisson se fait ainsi à la vapeur).
Laissez cuir sous 88° (eau frémissante) pendant 45 minutes minimum et 1h15 maximum.

28

Laissez refroidir le sac pour que la laine soit manipulable sans vous brûler avec vos gants.
Faites couler de l'eau très chaude dans une cuvette (à la même température que la laine). Rincez.
ATTENTION PHASE DÉLICATE :
- ne faites pas couler l'eau directement sur les fibres
- pas de choc de température
- ne pas remuer
- soulevez délicatement les fibres pour les sortir du bain
- pressez pour essorer sans faire bouger les fibres...
                           

29

Laissez sécher au vent ! Pour accélérer le processus de séchage, si vous êtes pressé(e) (on l'est souvent dans ces cas-là !!!) vous pouvez délicatement écarter les fibres de votre mèche.

30

Avant de la filer, il vous faudra la diviser en fonction de la taille du fil que vous souhaitez obtenir. Nous l'avons "déchirée" en 8 puis roulé en grosse pelote.
                           

 

 

39

Comme toujours, le vert ressort mal en photographie mais voici le mélange subtile que l'on peut obtenir en "épongeant" la teinture avec du papier absorbant.

40

Voici la même technique "non épongé" sur du mohair.

 

 

< retour au sommaire des cours